By pursuing your navigation on our site, you accept the installation and the use of cookies on your post, especially for promotional and / or advertising purposes, or to carry out statistics of visits in accordance with our policy of protection of your private life.

Adultes

 

Les différentes formes d’aides :

Si la "psychothérapie" est la demande la plus fréquente des consultants, elle n'est cependant pas la réponse systématique ni la plus adaptée à chaque situation.

D'autres modalités peuvent être préférables à un moment de votre vie : accompagnement, soutien psychologique, entretiens et consultations thérapeutiques, relaxation, groupes de paroles…

Nous discuterons ensemble de l'intérêt d'engager telle ou telle démarche.

Une orientation vers d'autres confrères qui auraient des techniques ou approches vous convenant mieux est évidemment possible.

Si vous hésitez sur la forme du travail psychologique :

La psychothérapie n’est pas la seule ni la plus indiquée réponse pour toutes les situations, même si le langage courant en fait une réponse fourre-tout.

Je vous propose 3 métaphores pour vous aider à situer votre besoin et votre désir.

*Le jardinier est celui qui, disposant d’un petit terrain devant sa maison, veut le rendre agréable, fleuri, ordonné. Il ne se soucie pas du fond des choses mais veut quelque chose de plaisant et de confortable.

*L’agriculteur possède un champ resté en friche. Il veut le nettoyer, le défricher, le labourer, arracher les taillis qui le gênent pour son projet, déplacer les roches et les cailloux. Il ne se soucie pas du fond des choses sauf en ce que cela peut faciliter ou entraver son projet qui est essentiellement de rentabiliser son bien, d’en tirer le meilleur profit… Que son travail soit rentable.

*L’archéologue est face à un terrain et s’interroge : « Pourquoi ici l’herbe est-elle plus verte que là ? Pourquoi y-a-t-il des pierres de telle forme ici ? Que vais-je trouver si je creuse à cet endroit étrange ? ». Et en effet, il se peut qu’il y trouve une mosaïque gallo-romaine aussi bien qu’un charnier. Il apprendra quelque chose de l’histoire de ce lieu, mais ne se soucie pas de l’esthétique ni de la rentabilité… Ce dernier niveau est pour mo celui de la thérapie qui s’engage sur la profondeur.

Toutes les autres approches visent bien évidemment à la réduction des souffrances vécues, des angoisses, à une meilleure capacité à « vivre la vie que l’on a », avec ses écueils, à intégrer nos limites…  

La première consultation peut servir à cerner ce qui correspond le mieux à votre situation.

 

FaLang translation system by Faboba

DS services   ARP   PRS